Hardware

Pourquoi doit-on éviter les cartes graphiques Nvidia ? – Les points négatifs


Bonjour à toi ami internaute. Sache que cet article est un essai de réflexion à propos de Nvidia et des produits de l’entreprise, il est volontairement à charge contre la marque. Je m’efforcerai de donner des pistes de réflexion, des indices, plutôt que des réponses toutes faites. Aussi, n’hésite pas à donner ton avis en commentaire, je suis tout à fait ouvert à la critique constructive.

Cela n’a probablement échappé à personne, depuis mardi, les Nvidia GTX 1050 & 1050 Ti sont disponibles à la vente sur divers sites. Ces deux cartes cousines viennent compléter la gamme Pascal (les GTX 10xx), aux côtés des GTX 1060, 1070, 1080 et dernière Titan X.

Toutes deux donnent selon toute vraisemblance de bons résultats en jeu, tous les jeux du moment sont jouables sans souci de latences. Le tout se passe avec un framerate tout à fait convaincant à moins de chercher une expérience de jeu ultime bien sûr.


Alors si ces cartes Nvidia semblent bonnes, pourquoi devrait-on les éviter ?

Tout d’abord, il est de mise, selon moi, de réfléchir avant l’achat d’une carte graphique (et de tout composant de manière générale) non pas à un ou deux paramètres mais à tous les paramètres rapportés à cet achat afin d’en conclure à un compromis global.
J’ai conscience du caractère abstrait de la chose, aussi il convient de vous donner un exemple.


Je compte acheter une carte graphique prochainement, que prendre ?

Les deux premiers paramètres les plus évidents et qui viennent à l’esprit directement sont le prix et les performances. Cela réduit la question à “quelle carte graphique est la plus performante pour mon budget?”. On atteint là le minimum à se demander pour un tel achat, et c’est ce que tout le monde ferait inconsciemment.


La réponse à la question est-elle exhaustive et pleinement satisfaisante?

Eh bien oui et non.
Pour une personne lambda n’ayant aucunement envie de comprendre pourquoi et comment prendre telle ou telle carte graphique, c’est simple et suffisant. Dès lors que l’on s’intéresse un minimum au sujet, on découvre tout un tas de paramètres occultés lors de notre question résultante. Nous sommes en droit de nous demander: “Quelle sera la durée de vie de cette carte ? Quel impact a-t-elle sur le reste de l’ordinateur ? Quelle features comprend-elle ? Reste-t-elle suffisamment puissante dans le temps ?”.

Dans l’idéal, toutes ces questions sont à se poser. Le compromis que je vous introduisais ci-dessus est le résultat pondéré de toutes ces questions, c’est-à-dire la réponse qui colle à chaque question en tenant compte de l’ordre d’importance de chacune.

Si tout le monde s’essayait à un compromis global plutôt qu’à la performance à un instant fixé comparée au prix, j’ose espérer qu’AMD serait en bien meilleure posture qu’actuellement.
En effet, parlons de la durée de vie des cartes Pascal, avec le cas flagrant de la GTX 1060. Cette carte offre actuellement des résultats plus que satisfaisants, elle permet pour rappel d’exécuter les jeux du moment à leur maximum en Full HD sans problème.


Cette carte répond-elle à nos besoins en terme de durée de vie et de tenue dans le temps ?

J’appuie ici volontairement sur le point sensible des Nvidia actuelles afin de montrer l’importance de la réflexion menée.

Avant de parler de futur, attardons nous tout de même sur notre cher passé. Le premier jeu à apporter le support de DirectX 12 est Ashes Of The Singularity. On voit pour la première fois apparaître l’API le 29 Juillet 2015. Cette date anecdotique, au sens premier du terme, comprenez “drôle”,nous amène un an plus tard, jour pour jour, le 29 Juillet 2016. En ce triste jour, nous avons pu constater que les GTX 900 sont passées du statut de carte graphique à celui de carte graphique démodée, devrais-je dire. Elles ont été placées par Nvidia dans les cartes “Legacy” c’est-à-dire que l’optimisation des drivers peut être aléatoire et non garantie, ou même arrêté. Après tout, on a le droit, on avait prévenu, elles sont en Legacy.

Voilà, le décor est planté, d’un côté les drivers, de l’autre, DirectX 12, Vulkan Open GL et toute cette joyeuse compagnie, et enfin, au milieu, notre GTX 1060, bien plantée elle aussi, semblerait-il.

En effet, si Nvidia annonce le support de DirectX 12 à partir de Fermi (GTX 400), nous observons en réalité … rien.
GTX 400, avec Dx 12, aucun résultat. GTX 500 avec Dx 12, que dalle! GTX 600 avec Dx 12, nothing! GTX 700 avec Dx 12, nada! GTX 900 avec Dx 12, toujours rien, au point que ça en devienne inquiétant. Et désormais interviennent nos récentes Pascal, seriez-vous réellement surpris à ce stade de l’article si je vous annonçais qu’elles ne supportent pas mieux Dx 12 que les vieilles Fermi 6 ans plus tôt ?

Eh bien ne soyez pas étonnés, c’est le cas, et j’irai jusqu’à dire que toutes les cartes des générations précédemment citées perdent même en performance la plupart du temps lorsque l’on passe sous Dx 12.


Ne partez pas en courant ! Ce n’est pas fini…

Allez, je vous gratifie d’un dernier détail sur Dx 12, toutes les cartes AMD basées sur l’architecture GCN et au delà supportent Dx 12 et gagnent réellement en performances grâce à l’API. Autrement dit une HD 7970 de décembre 2012 est encore tout à fait aux goûts du jour.

Assez! Parlons de drivers. Rappelez vous, il y a peu je vous disais que les GTX 900 sont en Legacy depuis cet été, ce qui signifie que les mises à jour seront encore plus aléatoires (allez, c’est de bonne guerre..), aussi bien sur la qualité que sur l’aspect temporel.
Si l’on se raccroche à ces faits, on constate qu’il y a toutes les chances que notre 1060, paix à son âme, se retrouve privée de drivers dignes de ce nom d’ici moins de deux ans, sachant qu’elle ne supporte déjà pas les technologies actuelles, on en prend tout de suite un coup.

Vu la consommation raisonnable de notre carte, attribuons lui tout de même ce point, il serait tout à fait sympathique d’en ajouter une seconde d’ici deux ans afin de pallier ce manque de puissance avec un SLI… Rêvez toujours.. La GTX 1060 ne supporte pas le SLI, cette technologie de luxe réservée au haut de gamme… Et présente sous l’appellation CrossfireX chez AMD dès la R7 240, pour cette génération, vendue aux alentours de 70€.


Le mot de la fin

Je conclurai en vous invitant à réfléchir critiquement à cet article, à vous poser les bonnes questions et, pourquoi pas, à étendre la réflexion aux autres cartes graphiques existantes et dont je n’ai pas traité le cas dans ce papier.
Je vous invite également à lire l’article parallèle qui traite d’AMD afin d’avoir toute connaissance des forces et faiblesses des deux marques.
Encore une fois, n’hésitez pas à exprimer votre point de vue dans l’espace commentaire, de façon courtoise au possible.

Note des Lecteurs
5 votes
4.8

7 commentaires sur Pourquoi doit-on éviter les cartes graphiques Nvidia ? – Les points négatifs

  1. Merci pour l’article.

    Comment savoir si une CG peut vraiment gérer Direct X 12 ? Car les gtx 1050 et 1060 sont considérées comme compatibles Dx 12 par exemple.

    Autre point négatif des Nvidia : le G-Sync, avec des moniteurs compatibles qui valent une fortune.

    Je m’apprêtais à m’offrir une gtx 1060, je suis bien embêté maintenant ^^

    • Salut,

      Pour savoir si une CG peut faire tourner du DX12 correctement, tu peux taper sur Google « GTX 1050 Quantum Break DX12 » par exemple, et tu peux comparer.
      En effet, les cartes Radeon sont meilleures pour du DX12 en ce moment 😉

      C’est vrai que les écrans G-Sync ont tendance a être un peu plus chers que les Freesync sans aucune raison…
      Mais il faut savoir que les cartes graphiques de série 1000 (à vérifier pour les 1050) embarquent une sorte de G-Sync interne.

      Tu peux prendre une GTX 1060 si tu en as envie (surtout pas 3Go), pour le court terme ça peut être une bonne initiative. En revanche, pour le long terme (et les jeux en DX12) je te conseille de prendre une Radeon de dernière génération.

  2. maCrofage

    J’ai parcouru pas mal de sites et d’articles pour m’aider dans mon choix. Je dois dire que c’est la première fois que je tombe sur ce sujet. Un excellent article qui pose une question fondamentale dès qu’on touche au matériel : la durée de vie, et la durée du support en l’occurrence.
    De plus AMD a prouvé avec Mantle que DirectX est à la traine et plombe les perfs des CG. Je l’ignorais avant de lire cet article, eh bien la politique de Nvidia est assez moche. Toutefois j’ignore quelle limite il y a au besoin de mise à jour d’une CG et toutes ses implications. Un point intéressant à développer également.

    • Jules

      Salut, oui le temps de renouvellement est un point intéressant à développer, mais c’est très subjectif. Des personnes vont changer de carte graphique quand elles ne pourront plus faire tourner les derniers jeux en « Ultra », d’autres vont attendre beaucoup plus longtemps.
      Il serait aussi intéressant de voir des tests AMD / Nvidia des cartes actuelles dans 2-3 ans pour confirmer tout ça 😉

  3. Pingback: Pourquoi doit-on éviter les cartes graphiques AMD ? – Les points négatifs

Laisser un commentaire :)